Histoire et Héritage


Elégance intemporelle depuis 1932
Scroll to content

A propos de Harry Winston

Peu de marques ont une histoire aussi prestigieuse que la Maison Harry Winston. Fondée à New York en 1932 par M. Harry Winston – gemmologue par nature, businessman intuitif et philanthrope dévoué – Aujourd’hui, la maison Harry Winston poursuit sa tradition de créer des bijoux et des montres raffinés au style incomparable. Connu toute sa vie comme le « Roi des diamants » et le « Joaillier des Stars », la philosophie du design innovant de M. Winston – selon laquelle ce sont les pierres précieuses qui dictent le design de chaque bijou et non la monture – a contribué à révolutionner la création joaillière, et demeure le fer de lance de cette esthétique intemporelle qui inspire aujourd’hui encore tous les modèles Harry Winston. De l’acquisition de certaines des pierres précieuses les plus célèbres du monde, notamment les diamants Jonker et Hope, ainsi que le diamant Winston Legacy, aux parures des légendes d’Hollywood et responsables politiques du monde entier, pendant plus de huit décennies, le nom d’Harry Winston s’est peu à peu imposé comme un synonyme d’excellence. Aujourd’hui, la Maison Harry Winston perpétue sa tradition de créativité, d’exception et de qualité dans ses salons du monde entier, situés notamment à : New York, Londres, Paris, Genève, Tokyo, Hong Kong, et Shanghai.


L'histoire de Harry Winston

1932

Harry Winston, Inc. est fondé à New York par M. Harry Winston, gemmologue hors pair, homme d’affaire intuitif et philanthrope dévoué. C’est le début d’un formidable héritage qui continuera à être mis à l’honneur pour les années à venir.

1935

Harry Winston achète son premier diamant important, le Jonker, un diamant brut non taillé de 726 carats. Après bien des débats quant au moyen le plus sûr d’expédier la pierre à New York, M. Winston décide d’envoyer lui-même le diamant brut par courrier recommandé, pour 64 cents. Le clivage du Jonker donne 12 pierres individuelles, dont la plus grande, un diamant taille émeraude pesant au total 125,35 carats.

1938

Après avoir lu un article de journal sur la découverte d’un diamant brut de 726,60 carats au Brésil, Harry Winston part immédiatement pour un périple à travers les continents afin de retrouver la trace de cette pierre exceptionnelle. M. Winston prend d’abord l’avion pour le Brésil, puis le bateau jusqu’à Anvers où il examine et achète l’extraordinaire diamant brut dénommé Vargas, avant qu’il ne soit officiellement proposé à tout autre diamantaire.

1940s

La nature par sa géométrie et sa simplicité est une source d’inspiration pour M. Winston et ses designers qui développent la technique « Cluster », méthode contemporaine laissant le diamant, et non le serti métallique, guider chaque création afin de mettre en avant l’éclat des pierres. Le motif Cluster deviendra non seulement emblématique mais continuera d’inspirer les créations Harry Winston pendant des générations.

1944

Harry Winston devient le « Joaillier des Stars ». Il est le premier joaillier au monde à parer une actrice de ses diamants lors des Academy Awards. Jennifer Jones est sacrée ce soir-là Meilleure Actrice.

1948

M. Winston rencontre le duc et la duchesse de Windsor pour la première fois. La duchesse, une collectionneuse passionnée de Joaillerie, a envoyé à M. Winston une lettre déclarant, « Mes amis me disent que vous avez des choses si merveilleuses… ». Le duc et la duchesse achèteront plusieurs pièces Joaillières à Harry Winston pour leur collection personnelle, notamment le fameux diamant McLean.

1949

Harry Winston fait l’acquisition de l’entière collection joaillière de la mondaine américaine Mme Evalyn Walsh McLean, dont notamment le diamant de 94,80 carats, le « Star of the East », et du célèbre diamant « Hope », un diamant bleu exceptionnel de 45,52 carats, qui fut jadis la propriété de Louis XIV, de Marie Antoinette et de Lord Henry Phillip Hope.
Harry Winston sillonne le pays afin de présenter une collection de diamants et de pierres les plus importants et les plus précieux dans le cadre d’une exposition présentée dans tout le pays intitulée The Court of Jewels (La Cour des bijoux), dont les bénéfices sont reversés aux principaux organismes caritatifs locaux. L’exposition durera 4 ans et s’achèvera en 1953.

1950

Inspirés par la symétrie et la beauté de l’une des fleurs les plus majestueuses de la nature, Harry Winston et ses créateurs présentent pour la première fois le motif Sunflower.

1952

Life Magazine déclare que Harry Winston possède la deuxième plus grande collection de pièces joaillières historiques. La plus grande collection appartient à la famille Royale Britannique.

1953

Marilyn Monroe joue dans Les Hommes préfèrent les Blondes et chante la célèbre phrase, « Talk to me Harry Winston ! Tell me all about it ! » dans la chanson phare du film, Diamonds are a Girl’s Best Friend.

1955

Harry Winston ouvre son premier Salon international à Genève, en Suisse. Le Salon de Paris, en France, suivra en 1957.

1958

M. Winston fait don du diamant Hope à la Smithsonian Institution à Washington, D.C., Etats-Unis, en guise de cadeau au public américain. La donation aide ainsi le Musée National à établir sa collection de pierres précieuses.

1960

Harry Winston déplace son Salon à la 718 Fifth Avenue, marquant ainsi l’un des plus grands déménagements dans l’histoire de la Joaillerie. Le lieu continuera d’accueillir l’iconique Salon Harry Winston, le studio de création ainsi que les archives.

1966

Harry Winston achète un diamant brut de 241 carats à partir duquel il façonne un diamant taille poire de 69,42 carats. Cette pierre d’exception sera offerte par l’acteur Richard Burton à son épouse Elizabeth Taylor, puis rebaptisée le diamant Taylor-Burton.

1968

Harry Winston diffuse, en direct à la télévision, le clivage du tout dernier diamant brut qu’il a acquis, le Lesotho de 601 carats. Le Lesotho produira 18 pierres exceptionnelles, dont un diamant taille émeraude de 71,72 carats et un diamant taille marquise de 40,42 carats. Celui-ci sera acheté par Aristotle Onassis, et offert comme bague de fiançailles à Jacqueline Kennedy.

1976

Harry Winston taille un diamant incolore et sans défaut de 75,52 carats en forme de poire, à partir d’une pierre brute de 204 carats qu’il a acquis l’année précédente. Le diamant exceptionnel est nommé « Star of Independence », en célébration du bicentenaire américain.

1978

M. Harry Winston décède à New York, à l’âge de 82 ans.

1988

Harry Winston ouvre son premier Salon au Japon, à Tokyo.

1989

Harry Winston présente sa première collection horlogère.

1997

La galerie Harry Winston de la Smithsonian Institution à Washington, D.C. est inaugurée, abritant le célèbre Hope Diamond.

2001

Harry Winston présente la série Opus, créant chaque année en série limité un garde-temps révolutionnaire, fruit d’un partenariat avec un maître horloger de renom.

2004

Harry Winston présente le premier garde-temps au monde fabriqué en Zalium ™, un alliage innovant en zirconium.

2007

Harry Winston ouvre sa Manufacture horlogère à Genève, en Suisse, la capitale mondiale de l’horlogerie.

2009

Harry Winston lance la collection « New York », inspirée par le glamour de Manhattan.
La Maison lance la série « Histoire de Tourbillon », une collection exclusive de garde-temps qui rend hommage à l’une des complications horlogères les plus célèbres.

2010

Harry Winston lance la collection « Lily Cluster», une réinterprétation moderne de l’emblématique motif Winston Cluster, inspiré des lignes raffinées des fleurs de lys.

2011

Harry Winston présente la collection « Ultimate Adornments »,
une collection exceptionnelle de Haute Joaillerie. Sertie de diamants et montée sur platine par les maîtres artisans, la collection représente un extraordinaire voyage à travers l’héritage,
les traditions et la culture de la Maison.

2012

Harry Winston dévoile la collection « Water by Harry Winston », une collection de Haute Joaillerie qui met en scène les merveilles les plus précieuses du monde : l’eau et les pierres d’exception.

2013

Harry Winston, Inc. fait l’acquisition du Winston Legacy, un remarquable diamant taille poire incolore, sans défaut de 101.73 carats. Selon la maison de vente aux enchères Christie’s, ce diamant est « une pierre d’une perfection absolue.

2014

15 mai 2014, Genève, Suisse - Harry Winston Inc. annonce l'acquisition d'un diamant de 13,22 carats, rare et parfait, bleu fantaisie-vive, qui sera appelé "Winston Blue". Acquis à la vente aux enchères de Genève chez Christie's, cette magnifique pierre en forme de poire a été décrite comme le plus grand de ce type.

Retour en haut