Histoire de la bague de fiançailles


La brillante histoire de la bague de fiançailles

Scroll to content

En 1968, le monde regardait avec émerveillement le clivage du diamant Lesotho de 601 carats diffusé à la télévision. A peine achetée par Harry Winston en personne, la magnifique pierre brute a donné 18 diamants extraordinaires. L’une de ces remarquables pierres – le Lesotho III, diamant de 40,42 carats – deviendra l’une des plus incroyables bagues de fiançailles du siècle dernier, lorsque Aristote Onassis fit l’acquisition de cette spectaculaire création Harry Winston pour l’offrir à Jacqueline Kennedy.

Offrir une bague de fiançailles en diamant a longtemps été un symbole de d’engagement et d’amour. Pour M. Winston, des sentiments aussi forts se devaient d’être capturés et célébrés par des pierres tout aussi belles et précieuses, telles que le diamant. C’est également la raison pour laquelle il a travaillé en étroite collaboration avec ses designers et artisans pour créer les bagues de fiançailles les plus exceptionnelles qui soient. Si la quête de la perfection de M. Winston a donné naissance aux pièces joaillières les plus réputées de l’histoire, la naissance de la bague de fiançailles remonte, quant à elle, à une époque lointaine.

 

Bague de fiançailles avec diamant taille émeraude

Comme de nombreuses grandes traditions, la bague de fiançailles trouve ses origines dans l’Egypte ancienne, où sa forme circulaire symbolisait un cycle éternel. Il était commun de l’arborer à l’annulaire de la main gauche, où se trouvait apparemment une veine menant directement au cœur, donnant ainsi naissance à une coutume encore ancrée dans de nombreuses cultures aujourd’hui. Plusieurs siècles plus tard, en 1477, naît la tradition des bagues de fiançailles en diamant, lorsque l'archiduc Maximilien-Joseph d’Autriche-Este offre à Marie de Bourgogne une délicate alliance ornée de diamants formant ses initiales, il conquit ainsi sa main et son cœur devant ses multiples rivaux.

 

Si la manière d’exprimer son engagement a évolué au fil des siècles et des cultures, la bague de fiançailles en diamant devient dans les années 1930 un symbole populaire, promesse d’amour éternel. À cette époque, la Maison Harry Winston se fait connaître grâce à sa sélection des pièces joaillières les plus exceptionnelles qui soient et son nom devient, dans le monde entier, synonyme des plus beaux diamants au monde. Elle est réputée pour créer des pièces joaillières si raffinées et si rares que leur éclat renfermera à jamais les souvenirs les plus chers de leurs propriétaires.

 
Close
QR code for this page URL Partagez ce produit sur WeChat